:: Les régions :: Sinnoh :: Joliberges Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Duncan #1

avatar
Messages : 102
Pokedollards : 20000
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 6 Aoû - 1:50
La traversée avait été longue, trop longue. Si les premières heures, se promener sur le pont du bateau était une activité plaisante, elle se révéla vite ennuyeuse après la première journée. Il fallait dire que le calme plat de l'océan n'était pas forcément le spectacle le plus attrayant qui soit. Parfois, un ou deux Pokemon sauvages nageaient au loin, mais c'était hélas trop rare pour prendre le temps d'attendre leur venue. Ainsi, Duncan avait pris le temps de finir son roman, entamé le premier jour de trajet, et fini après deux jours. L'intérêt des longues traversées, fut qu'elle permettait aux hommes d'apaiser leur cœur et leur esprit. Bien qu'il était toujours frustré et en colère, Duncan se sentait apaisé. Il laissait cette histoire de corruption derrière lui, et parvenait à se focaliser sur le fait qu'une nouvelle vie s'offrait à lui. Mais malgré tout, il restait irrité à chaque fois qu'il se souvenait qu'il n'avait pas choisi ce changement d'affectation. Cette nouvelle vie, c'était un choix imposé. Adieu familles et amis. S'il se sentait chanceux à présent, c'était parce qu'il s'était séparé de sa petite amie il y avait deux mois de cela. Jusqu'ici, il n'avait eu personne de sérieux. Changer d'adresse ne compliquait ainsi pas sa vie sentimentale.

Il s'en allait vers ce pays lointain, qu'il n'avait connu que dans les livres de géographie, mais dont il n'avait aucun intérêt. Jusque maintenant. Le bateau proposait quelques brochures que Duncan avait pris le temps de consulter. Mais c'était d'avantage des publicités pour des attractions touristiques. Un grand marais servant de réserve naturelle où les dresseurs pouvaient capturer des Pokemon, quelques publicités pour certains gadgets provenant tous droits de la grande cité de Sinnoh, d'autres proposaient des destinations de rêves tel que cette petite ville entourée d'éoliennes et de fleurs, ou une autre située sur les monts proposant des sports extrêmes. Cet endroit parvenait à jouer de ses atouts pour proposer aux touristes de quoi s'occuper. D'autres brochures parlaient des régions avoisinantes, mais Duncan n'y jeta qu'un œil furtif. Après tout, il n'était pas un touriste, lui, il était là pour travailler.

Lors de son départ, l'un de ses supérieurs lui avait donné des dossiers comportant tous les détails de son affectation. Le billet pour Joliberges était introduit dedans. Il n'y avait aucune autre indication ou de billets à propos d'une autre destination. Le jeune homme estima que la ville portuaire serait probablement celle où il officierait. Il aurait apprécié quelques informations sur ses futurs collègues, qu'ils soient humains, ou Pokemon. Mais aucun détail sur ce sujet. Il devrait apprendre à travailler avec eux sur le terrain.

Après ces quelques jours à trouver comment s'occuper sur ce navire qui, rapidement, était devenu étroit, Duncan s'autorisa tout de même à contempler l'horizon lors de leur approche de Sinnoh. Le point culminant, le Mont Couronné, était visible même d'aussi loin. Certains voyageurs avaient des lunettes spéciales afin d'observer ces lieux de leur position. Le jeune homme s'en passait. Après tout, il ignorait combien de temps il allait passer ici, et il aurait certainement l'occasion d'apprendre à connaitre les environs. Enfin, après de longues dizaines de minutes, le bateau était amarré, et les passagers furent autorisés à rejoindre la terre ferme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 102
Pokedollards : 20000
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 6 Aoû - 5:06
Duncan avait passé sa première nuit dans un lieu nommé l'Auberge du Port. Si celle-ci était plutôt modeste, les lits y étaient confortables et l'homme avait pu profiter d'un sommeil réparateur situé sur la terre ferme. Le bruit des vagues berça la nuit de l'étranger exténué par ce long voyage. Au petit matin, Duncan se leva suffisamment tôt pour faire un peu de tourisme. Le dossier qu'il avait reçu lui demandait de se rendre auprès d'une autorité aux alentours de neuf, dix heures. Jusqu'ici, l'homme profita de son temps libre pour visiter Joli-Berge. Habillé d'un pull chaud, Duncan remarqua que ce lieu en bord de mer était parcouru de vent froid. C'était le matin également, ajoutant quelques frissons supplémentaires. La ville n'était pas immense, mais offrait de quoi visiter. La structure même de l'endroit était intéressant, coupé en deux par le canal. Il fallait emprunter un pont afin de rejoindre l'autre rive de la ville. Duncan aperçut la bibliothèque de la ville, l'une des fiertés de cet endroit avec son arène et ses capacités de transport maritime. Posé sur un banc, un pain chaud au miel à la main et un café en guise de petit-déjeuner (non-fourni à l'auberge du port à moins de payer un supplément), l'homme admira le lever du soleil, et toutes les couleurs qui luisaient dans le ciel nuageux.

Enfin, il était l'heure de se présenter au point de rendez-vous. Duncan se rendit au Centre Pokemon. Il fallait dire que la ville ne disposait pas de poste de police, ainsi, il était nécessaire de trouver le bureau d'office des représentants de la loi qui se trouvait au Centre. Peut-être qu'un jour la région offrirait des fonds afin de construire un centre adapté. Mais pour l'instant, les quelques rangers, policiers et détective du coin devaient se contenter du bureau qui leur était accordé. L'infirmière à l'accueil fut décontenancé par ce jeune homme à l'accent étrange qui s'adressa à elle. Elle comprit cependant ce qu'il lui demandait, et indiqua timidement une porte au fond d'un couloir. La remerciant de son aide, Duncan toqua à la porte. Il frémit un instant à l'idée de rencontrer ces nouveaux collègues parlant avec des expressions qu'il n'avait jamais entendu, se connaissant tous et étant adaptés à ces lieux. Cela prendrait du temps pour lui de s'adapter à ce lieu.

Une inspectrice ouvrit la porte du jeune homme, et elle le scruta de la tête aux pieds, d'un oeil interrogateur. L'homme fut quelque peu interloqué de cette réaction, pensant être attendu. Lorsqu'elle lui demanda ce qu'il voulait, Duncan répondit, d'une expression variant entre le questionnement, et un léger agacement. Il n'aimait pas l'idée qu'une mauvaise surprise l'attendait :

Duncan a écrit:
Ui, jï suis Duncan Mac John. Jï suis attendu à propos d'ï poste dï policier.

L'inspectrice le regarda à nouveau, d'un oeil encore plus interrogateur qu'avant. Elle n'avait pas l'air d'être au courant. D'un ton professionnel, elle lui demanda d'attendre une seconde. Elle se tourna vers ses collègues, déjà au travail sur leurs dossiers s'ils étaient au courant de la venue d'un quelconque policier. Tous répondirent par la négative. Se tournant vers l'étranger, la femme lui indiqua qu'il devait y avoir une erreur. D'un oeil incrédule, Duncan lui tendit le dossier que ses supérieurs lui avait remis.

Duncan a écrit:
Nah, jï suis venu dï très loin pour cï job. Regardez, tout ïst ïcrit là-dedans.

La jeune femme éplucha en vitesse le dossier. Elle ne savait pas quoi dire sur la venue de ce prétendant. Elle l'invita enfin à pénétrer dans le bureau. Elle avait dans ses mains la preuve que ce gars n'était pas un fou au langage particulier. L'un de ses collègues offrit un café de la machine encore en marche à l'homme, manière de le faire patienter. On lui demanda s'il était étranger, vu son fort accent difficilement compréhensible. Il répondit par la positive, expliquant qu'il avait été muté pour aider à lutter contre les crimes de cette région. Les policiers étaient passés de l'ennui à l'intérêt devant cet homme venu de loin. Ce n'était pas tous les jours qu'un policier traversait les mers pour venir travailler à Sinnoh. Enfin, l'inspectrice revint vers Duncan, le visage éclairé par les informations qu'elle avait obtenu.

Elle s'excusa pour l'attente, et expliqua à l'homme qu'il y avait ici un petit quiproquo. Duncan n'était pas attendu pour travailler à Joliberges. La femme avait appelé les supérieurs du jeune homme, et contacté ensuite ses collègues de Floraville. Ces derniers avaient été prévenus au dernier moment qu'une nouvelle recrue serait envoyé pour officier chez eux. L'homme fut confus, et vexé de cette erreur. Toute cette histoire de mutation était une farce abominable. Personne ne semblait avoir été mis au courant réellement de sa venue. Il était là, à se ridiculiser dans le bureau de collègues qui n'en étaient pas vraiment. La goutte d'eau fut lorsqu'il apprit qu'aucun train ou bateau ne rejoignait cet endroit nommé Floraville. Duncan devrait utiliser le bus, et le payer de sa poche. Les supérieurs de l'homme ne lui avait fourni aucun document de voyage une fois arrivé à Sinnoh, estimant qu'ils seraient pris en charge par la région. Ce n'était pas le cas.

Modération SVP :
Utilisation du réseau de bus pour rejoindre Floraville.
Note : Je joue encore de mon erreur à propos du statut de ranger/policier lors de ma présentation. Cela me donnera de quoi jouer pour l'un de mes très prochains RPs.
J'espère que vous n'êtes pas trop décontenancé par l'accent étranger de Duncan ;).
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cooky
Admin
Messages : 6544
Pokedollards : 810299
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 6 Aoû - 9:31
Aucun soucis.
- 200 pkd pour le bus. Bon séjour à Floraville!

Clos
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon d'Antan, retour aux origines :: Les régions :: Sinnoh :: Joliberges-
Sauter vers: