Partagez | 
 

 Discipulus et Magister - (Wallaaaaaaaaace)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Archibald Lannysser
Dresseur | Scientifique
avatar

Messages : 798
Pokedollards : 5440
Age : 25

Caractéristiques du personnage
Age du personnage: 43 ans
Signe particulier : Boiteux et ambidextre, en costume trois pièces à l'allure loufoque.
Apparence: 1m85 pour 76kg, sec et nerveux, visage émacié, cheveux châtains, mi-longs, yeux dorés, cernés.

MessageSujet: Discipulus et Magister - (Wallaaaaaaaaace)   Jeu 7 Sep - 16:59



Discipulus et Magister


Mauville - Jour - Johto





La communauté monastique de Mauville était de ces milieux préservés, depuis des siècles, de nombre de vices qui courraient au sein des villes et de leurs sociétés. J'avais à présent la chance de pouvoir pleinement l'apprécier !

Du haut du toit qui surplombe les toits mauves, je veille comme l'un de ces oiseaux intouchables du haut de leurs perchoirs. Je ne l'avais aperçu qu'une seule fois, tandis qu'elle se rendait au Commissariat. Sa seule vue avait suffit à mon bonheur : elle était là, en bonne santé et prise par sa nouvelle vie. J'avais balayé la nostalgie douloureuse qui avait vrillé mon cœur d'un revers de main, implacable. Le silence avait muré  Eva Mayer était policière à Mauville, et moi un fantôme sans nom muré dans le silence des cloîtres. Ainsi s'était tourné une page de mon histoire, comme des dizaines et dizaines d'autres avant elle.

Depuis que j'avais mandé l'aide du Sage, j'avais pu reprendre une vie presque normale, caché dans les rangs des adeptes de la Tour Chétiflor. J'avais retrouvé ce visage souriant que j'avais connu autrefois, quand mes pas d'itinérant m'avaient conduit ici-même. Mais les ans avaient fuit, et aujourd'hui mon histoire faisait que je n'étais pas revenu à la Tour Chétiflor uniquement pour la beauté de ses structures et les mystères de son existence. J'y avais trouvé refuge, auprès des frères qui étaient désormais les miens, et à qui je devaient l'hospitalité, sinon la vie. J'appréciais le confort de ma nouvelle tenue, bien que mon cher costume restait un regret douloureux. Lui, les souvenirs et les symboles qu'il portait depuis que Florian me l'avait offert. Toute une vie partie en cendre. Mon regard se posait sur chacune des poutres, en admirait la précision et la beauté, avant de calculer toute l'ingéniosité des bâtisseurs de l'édifice. Chacune d'entre elle tenait sa place depuis des siècles sans frémir, le bois se dilatant et se compressant au gré des oscillations, toujours vaillant.


Le quotidien se partageait entre les tâches ménagères diverses et les entrainements, les méditations et les lectures. Une stabilité singulière, au beau milieu de ma vie d'errance perpétuelle. Cela devait maintenant faire plus de deux mois entiers que j'étais venu me réfugier ici, loin des tourments et des charognards cherchant à me condamner pour un crime que l'on m'avait poussé à commettre, envers et contre toute ma morale. Des spectres infâmes qui tournent encore, tourneront encore tant que la guerre ne sera pas terminé, autour de moi et en moi. Prêt à me fondre dessus dès que j'entrerai de nouveau dans leur champ de vision.

" Je te sens troublé, Archibald. Y a-t-il quelque chose que je puisse faire pour toi ? "

Troublé ? Ah. Je ne pensais pas que cela soit si transparent ! Je réfléchissais, et pour une fois, à bien d'autres choses que ma propre existence. Mais dire que rien ne vient assombrir mes pensées serait un mensonge. Le travail sera long avant de parvenir à retrouver ma sérénité d'autrefois.

" Eh bien maître, je vous suis déjà gré de tout ceci, sans avoir à vous mander une aide qui ne peut en réalité venir que de l'intérieur. Vous savez ce qu'il en est. Mais je vous remercie de vous en inquiéter. Je vous assure que tout va pour le mieux : j'ai seulement besoin de temps. Et de travail, l'un n'allant pas sans l'autre. "

Je devine son sourire sous l'épaisseur de sa barbe. Ses yeux bridés sont compliqués à déchiffrer, mais son visage jouit d'une expressivité rare. Du moins, tant qu'il ne cherche pas à la dissimuler par un masque de gravité.

" La voie que tu t'es choisie n'est pas la plus simple. Mais tu n'as pas à te résigner face à un sort injuste : endurer un dur labeur n'est pas se soumettre à la cruauté des autres. Un temps, je crains que tu n'aies un peu confondu les deux...

-Je comprends, oui.
"

Nous marchons côte à côte le long du mur, lui le regard passant sur les statues qui orne l'étage, et moi sur mes chaussures. Le rythme des chocs de mon bâton viennent presque inconsciemment se calquer avec les mouvements de la Tour. Le silence en disant toujours bien plus long que les discours, nous échangeons toutes ces choses qui ne se disent pas à la faveur d'une longue marche jusqu'au sommet, où nous nous asseyons face à face sur l'un des tapis laissé là. Quelques frères s'exercent aux techniques plante avec leurs compagnons Pokémon, le tout presque sans bruit, dans une atmosphère que beaucoup auraient volontiers qualifié de "mystique", sans bien savoir ce que pouvait réellement signifier un tel mot.

" Je souhaiterai pouvoir vous remercier plus concrètement de votre hospitalité. Je veux dire, participer activement aux travaux est le minimum que je puisse faire. Je désire pouvoir aider plus amplement la Tour et la communauté, pour tout ce que vous avez fait pour moi.

- Et qui serions-nous de ne pas l'avoir fait ? La première fois que tu es venu ici, Archibald, tu m'as très justement fait remarquer à quel point le devoir d'un Sage était de mettre en pratique le savoir que lui conférait sa prétendue sagesse - à quel point seuls les actes pouvaient témoigner d'une vérité, et non de bons mots ou de beaux textes. A l'époque, j'avais beaucoup apprécié ta franchise et ta saine critique.

-Saine critique ? Ma foi, jamais je n'aurais vu cela sous cet angle... A l'époque, j'espérai seulement apporter un regard extérieur - et sans doute bien naïf - à ce que je n'avais pas encore vécu de l'intérieur. La vie s'est chargée de me dévoiler ses zones d'ombre... D'autres restent invisibles encore à mes yeux. Je sais que le chemin est encore long.

-Saine parce que toujours nécessaire. Rare sont les gens de nos jours à emprunter les voies des sciences secrètes et des enseignements de la Nature. Les Pokémon ne sont plus qu'un moyen comme un autre de conquérir gloire et argent... Nous nous efforçons de combattre tout cela. Du moins, c'est le but que nous nous donnons : mais à force de retraite et de silence, nous en oublions souvent que l'action est une part non négligeable de l'équilibre du monde.

-L'agent et le patient se doivent toujours être en force égale... L'une des lois universelles, oui. Je me souviens avoir fait cette remarque... et de m'en être voulu, comme si je m'étais pris d'être un professeur sérieux à cet âge.

-En effet. Ce jour-là j'avoue avoir mal prit ta remarque ! Oui. Et puis, j'ai compris - les jours passant - je suis revenu sur mon jugement. J'ai accepté la proposition du maire d'organiser des concours et quelques combats à la Tour, pour permettre aux frères de mettre en pratique ce que nous apprenons. Désormais, j'ai pleinement conscience de nos travers, et je m'efforce d'y remédier, à mon niveau.
"

Son aveu sonne étrangement en moi. Le Sage se gratte la barbe. Ai-je abordé un sujet épineux ? La réponse vient après un court silence.

" Concernant l'aide que tu peux apporter à la Tour... Il y a bien une chose pour laquelle ton aide serait la bienvenue. "

Ah ! Mon œil s'allume d'un intérêt curieux : vraiment ? Voilà qui me ravit presque plus que je ne l'aurais cru. Peut-être par contraste avec les idées amenées par cette conversation ! J'en ai presque oublié avoir posé la question, tiens !

" Tu n'es pas sans savoir que nous recevons de très nombreuses visites ? Nous avons besoin de monde pour accueillir tous les visiteurs, et répondre à leurs éventuelles questions. Le frère Apicur est d'accord avec moi : il espère même que tu pourras prendre ton poste aujourd'hui. Cela lui permettrai de s'atteler à d'autres problèmes d'ordre logistique. "

Je cligne des yeux, et je comprends alors que la visite n'était pas totalement gratuite. Mais pourquoi devrais-je m'en plaindre ? J'ai cette agréable impression de voir mes pensées et celle du vieil homme s'harmoniser, tant et si bien qu'il en vient à anticiper mes désirs les plus profonds. Depuis combien de siècle n'avais-je pas appeler qui que ce soit "maître" ? Ce titre n'était en rien galvaudé. Il se dispense à qui seulement le mérite, et peu sont dans ce cas à mes yeux.

" Ce serait un honneur, maître ! "

Un honneur, et une chance. Je sentis mon sourire grandir, et je m'incline profondément.

" C'est avec grand plaisir que j'accepte ce nouveau travail. "




Je m'attèle à ma nouvelle tâche immédiatement après le repas de midi. La saison touristique n'a pas encore commencée à Johto, mais la Tour Chétiflor est un monument attractif toute l'année. Outre que de nombreux évènements sportifs et culturels y sont organisés, la Tour et le monastère en eux-mêmes sont de véritables attractions touristiques. Je me retrouve donc à attendre d'éventuels visiteurs, assis en tailleurs sous l'ombre portée des toits. Le balancement léger de la Tour, presque imperceptible, me berce de son rythme lent et régulier. Un battement de cœur puissant et profond, une respiration végétale, en quelque sorte. Il fait beau, une légère brise fait onduler les arbres : je ne pourrais me sentir mieux. Les abords de la Tour sont calmes, et détachés de l'agitation de la ville de l'autre côté de l'étang. Quelques personnes se baladent sans mot dire, et aucune ne semble remarquer ma présence, et encore moins souhaiter me solliciter.

Seth est resté caché dans ma chambre, comme je le lui avais demandé à notre arrivée à Mauville. C'était désormais notre croix : ne plus pouvoir s'afficher l'un avec l'autre, tout le temps que durera cet exil forcé. Me voici donc bien seul, soudain bien plus enclin à méditer qu'à me lever pour faire visiter l'endroit à des inconnus. La tentation est grande de fermer les yeux. Oui. Je finis par y céder, avec une pointe de culpabilité. Mais allons... Tout ici est une invitation à la contemplation intérieure.

--
Relationnel





_________________




Dernière édition par Archibald Lannysser le Jeu 7 Sep - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-antan.forumrpg.org/t742-archibald-lannysser
Wallace Triogm
Explorateur - Ecolier
Explorateur - Ecolier
avatar

Messages : 286
Pokedollards : 62000

Caractéristiques du personnage
Age du personnage: 14
Signe particulier : Roux, cheveux ébouriffés, yeux verts.
Apparence: Taille moyenne, porte généralement une veste ou un blouson au dessus d'un T-shirt. Porte jean et basket.

MessageSujet: Re: Discipulus et Magister - (Wallaaaaaaaaace)   Jeu 7 Sep - 21:52

Cette journée là n'avait pas commencé sous ses meilleurs augures. Cela faisait plusieurs semaines que Wallace séjournait à la Tour Chetiflor. Ce lieu sacré lui avait été conseillé afin que le jeune garçon parvienne à reposer son esprit. Se reconstruire était le verbe. Et si les premiers jours, le garçon s'était trouvé dubitatif, il n'avait pas pu contredire cet état de fait. Il allait mieux. Ce lieu de paix, et la routine instaurée par les moines lavaient l'âme du garçon. Du haut de ses quinze ans, le garçon était éduqué à suivre un quotidien se basant sur des tâches nécessaires à un équilibre de vie : corporel et mental. Entre le ménage et le jardinage, couplés aux travaux du quotidien, et suivis des phases de méditation et d'entraînement, Wallace avait découvert un rythme de vie bien différent de celui d'un adolescent de Mauville. Mais il avait eu la preuve que cela marchait. Lorsqu'il avait rencontré ce garçon, Kendall, l'apprenti moine s'était senti au summum de sa forme. Il avait accompagné ce visiteur dans son ascension de la tour. Il s'était senti fier d'avoir ainsi guidé cette personne dans cette tour sacré, son lieu de vie temporaire.

Et pourtant, cela faisait plusieurs nuits que le garçon était miné par des cauchemars. Comme un dur retour de bâton. Malgré les enseignements des moines, l'adolescent ne pouvait pas s’empêcher de culpabiliser. Persuadé que ses efforts et son enseignement portaient ses fruits, et qu'il retrouverait très bientôt sa famille et ses amis, reprendre ses études et sa vie, voilà que les progrès semblaient balayer sans aucune explication réelle. Le garçon continuait de vaquer à ses tâches avec cœur, mais l'esprit n'y était pas. Des questions le taraudaient. Allait-il vraiment aller mieux ? La solution qu'il avait choisi fonctionnerait-elle ? Ou reviendrait-il dans son foyer dans un état semblable à celui qu'il était avant d'arriver ici ? C'était très dur mentalement. Si les cauchemars avaient eu lieu nuit après nuit, c'était déjà un problème. Mais il pouvait avoir le sommeil agité un soir, et avoir deux nuits de repos complet avant d'être de nouveau réveillé en sursaut et en sueur, persuadé d'être la proie d'un spectre affamé.

Et peut-être était-ce pour cette raison que le grand sage avait envoyé Wallace vers ce moine. Venant l'interrompre dans son ménage, le vieil homme avait confié un plateau au garçon, lui demandant de cette voix si calme, d'aller l'apporter à l'un des moines s'occupant des visiteurs de la Tour. Wallace n'avait pas énormément parlé au grand sage de la Tour. Il l'avait croisé à plusieurs reprises, mais cet homme était toujours occupé avec quelqu'un d'autre, ou reclus dans sa propre salle de méditation. Bien que sa présence était apaisante, le garçon ne pouvait s’empêcher d'être intimidé par cet homme qui était respecté par tous ces hommes. L'adolescent avait traversé quelques couloirs avant de rejoindre l'entrée de la Tour. L'air était doux. Wallace observa un instant l'autre bordure du lac et les habitations de Mauville, sa ville. Elle semblait si proche, et bien éloignée également. Il soupira un instant, et se tourna vers cet homme assis en tailleur. Ce moine, Wallace l'avait croisé à plusieurs reprises. Peut-être même avait-il déjà échangé avec lui. De simples politesses. Ils étaient souvent postés à des tâches différentes. Et la conversation n'était pas possible durant les séances de méditation. Le garçon n'avait pas eu la chance de s'entraîner avec cet homme qui devait avoir trois fois son âge.

Se penchant dans sa direction, le garçon remarqua que l'homme avait les yeux fermés. D'une voix légèrement hésitante, souhaitant ne pas réveiller en sursaut ce moine, Wallace l'interpella.

"Excusez-moi. Le grand sage m'a demandé de vous amener de quoi vous rafraîchir."

Dans le plateau se trouvait une carafe et deux verres. Le garçon ne le remarqua qu'à présent. Dans une petite assiette, une demi-dizaine de biscuits secs avait été déposé. Le goûter était clairement servi pour deux personnes.

Le garçon, cernés, au teint trop fatigué pour son âge, patienta que l'homme réagisse. Mais précisa :

"Si vous avez besoin d'aide, je suis là."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-antan.forumrpg.org/t1503-wallace-triogm#20601
Archibald Lannysser
Dresseur | Scientifique
avatar

Messages : 798
Pokedollards : 5440
Age : 25

Caractéristiques du personnage
Age du personnage: 43 ans
Signe particulier : Boiteux et ambidextre, en costume trois pièces à l'allure loufoque.
Apparence: 1m85 pour 76kg, sec et nerveux, visage émacié, cheveux châtains, mi-longs, yeux dorés, cernés.

MessageSujet: Re: Discipulus et Magister - (Wallaaaaaaaaace)   Jeu 7 Sep - 23:25



Discipulus et Magister


Mauville - Jour - Johto





Le temps s'égrène avec paresse. Mes idées se tarissent, je rentre en moi-même comme rarement depuis des mois. Le silence. la paix. La paix en moi et autour de moi. Je contemple le champ de ruine laissé par Keldrira. La brisure au niveau de mon cœur, et l'ampleur de la tâche à accomplir pour la colmater. Je sens encore, sous la tunique de lin, les zébrures pâles laissées par les plaies refermées, la tension sur ma peau. Autant de reliques qui me suivront jusqu'à la fin du voyage. Je fais de mon mieux pour écarter les souvenirs avec fermeté, opiniâtreté même. Je balaye presque avec rage les insinuations perverses laissées par le fantôme.

Les minutes passent, et personne ne traverse le pont. Je suis vide. Vidé de mes propres sentiments, de mes propres doutes. Je me revois, faisant ce serment, gravant à la lame les mots qui devaient me donner clairvoyance et puissance, et ne m'ont apporté que peine et tourments. Je n'ai tracé qu'une voie de solitude et  Que je sois maudit pour ma sottise. Il est hélas bien trop tard pour les regrets. Ai-je d'ailleurs jamais regretté quoi que ce soit ? Non. Assumer mes choix fait partie de ma personne comme mon souffle et mon sang. Appelons cela de l'entêtement si l'on souhaite, pour moi ce n'est guère plus que de la logique.

Au gré de mon voyage immobile, je ressens quelque chose de bien familier. Une présence. Une aura ? Voilà bien longtemps que je n'avais plus cédé à ce genre d'exercice ! Curieux, je m'ouvre à cette sensation, je tourne mon regard aveugle vers l'origine de cette impression. Elle est claire et discrète, entourée d'un flou semblable à une brume matinale. Elle s'approche, me contourne au loin comme si le seuil de la Tour venait d'être franchi. Je ne bouge pas, attentif.

" Excusez-moi. Le grand sage m'a demandé de vous amener de quoi vous rafraîchir. "

La voix est jeune et hésitante. Elle correspond bien à l'impression que j'en ai : j'ouvre les yeux, poussé par ma curiosité. Ai-je réussi ? Ma foi oui ! Il y a bel et bien quelqu'un ! Je m'impressionne moi-même : jamais je n'avais été capable de ressentir une aura avec tant de précision, hormis celle de Seth - mais Seth n'était-il pas l'exception confirmant la règle ?

" Si vous avez besoin d'aide, je suis là. "

Un jeune garçon, blond, à la mine fatiguée. Je le regarde, silencieux : ses traits, ses mèches aux reflets de soleil, ses yeux un peu incertains, le plateau qu'il tient. L'image s'imprime, trouve un écho  Par toutes les constellations... Une fraction de seconde, je me suis revu, moi-même à cet âge. La vision me trouble suffisamment pour que mon silence se fasse sentir. Sans doute va-t-il se demander ce qu'il me prend de le fixer de la sorte ! Je lui souris.

" Merci bien, mon jeune ami ! C'est une attention d'une rare délicatesse. Mais je pense que je peux aisément vous retourner la proposition, n'est-il pas ? "

Oh, ne m'en veut pas : ton visage est un livre, il est grand ouvert à la page de tes tourments. Je repense à ma propre situation, encore, et la fatalité d'un destin qui n'en est pas un me revient en pleine face. La méditation devra attendre.

" Je sais reconnaitre une nuit agitée lorsque j'en vois une. Une pause serait sans doute bienvenue ? "

Je désigne l'espace vide à ma gauche, à l'ombre du toit. Peut-être parce que mes propres nuits n'ont pas toujours été douces et pleines de rêves innocents ? Par ailleurs, ce petit personnage m'intrigue. Il me semble l'avoir déjà croisé. Mais avec mon application à demeurer le plus discret possible, je doute m'être attardé sur son cas. Cette journée apparaît comme une occasion offerte par le destin  - ou quelque soit son nom - de m'ouvrir malgré tout quelque peu à cette charmante communauté. Jadis, j'aurais sans doute pris un plaisir

" Par ailleurs, il me semble que le contenu de ce plateau soit explicite quant à l'intention de son préparateur... Mh ? "

Oh, je ne doute pas un seul instant que l'intention en question fut tout sauf innocente. Il me reste néanmoins à en découvrir la teneur, si tant est que ce jeune moine soit ouvert aux discussions.




_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-antan.forumrpg.org/t742-archibald-lannysser
Wallace Triogm
Explorateur - Ecolier
Explorateur - Ecolier
avatar

Messages : 286
Pokedollards : 62000

Caractéristiques du personnage
Age du personnage: 14
Signe particulier : Roux, cheveux ébouriffés, yeux verts.
Apparence: Taille moyenne, porte généralement une veste ou un blouson au dessus d'un T-shirt. Porte jean et basket.

MessageSujet: Re: Discipulus et Magister - (Wallaaaaaaaaace)   Ven 8 Sep - 21:37

Cet homme invita Wallace à s'asseoir à ses cotés. Son visage creuset lui donnait un caractère mystérieux et suffisamment étrange pour mettre le garçon mal à l'aise. Les moines de la tour avaient quelques personnages aux traits marqués, témoignant de leur histoire qui les avaient menés à Mauville. D'instinct, l'adolescent avait saisi que cet adulte n'était pas l'un de ceux qui avaient passé leur vie à poursuivre un quotidien paisible, dont la seule épreuve était de trouver un travail suffisamment bien payé afin de payer le loyer tous les mois. Mais malgré la gène de l'inconnu que générait ce personnage, son sourire paraissait suffisamment sincère pour que le garçon se détende. De plus, ni l'un ni l'autre n'était dupe. C'était bien la première fois que le doyen envoyait Wallace rencontrer un moine en particulier, les mains chargées du nécessaire pour partager un temps à deux. Le garçon déposa soigneusement le plateau au sol, et s'assit en tailleur.

"Certaines personnes savent pourquoi je suis là, mais je ne sais pas si le bruit s'est ébruité".

Il attrapa la carafe et un verre. Il versa du liquide dans celui-ci. Il en renversa quelques gouttes sur le sol. Rien de bien important ou de remarquable. Une fois le verre rempli, il tendit le récipient à l'homme.

"J'ai été attaqué il y a un mois par un spectre. Depuis, impossible de trouver un véritable... repos de l'esprit. Je m'en sors plutôt pas mal comparé à d'autres personnes ... mais les séquelles sont ... difficiles."

Le garçon soupira sur ce dernier mot. Comment expliquer ce qu'il vivait. Une fatigue constante, une angoisse et une mélancolie injustifiée. Comme si le monde lui demandait d'être heureux, et qu'il n'y parvenait pas. Et au final, les seuls moments de joie ne semblaient plus qu'un piège, tant le retour des émotions négatives étaient assurées. Wallace s'était servi son propre verre et en avala une gorgée. Enfin, il posa la question qui le taraudait :

"Vous êtes une sorte d'expert en Pokemon spectre ou quelque chose comme ça ?"

Il devait bien y avoir une raison pour que le doyen le dirige vers cette personne précise.


Dernière édition par Wallace Triogm le Dim 10 Sep - 9:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-antan.forumrpg.org/t1503-wallace-triogm#20601
Archibald Lannysser
Dresseur | Scientifique
avatar

Messages : 798
Pokedollards : 5440
Age : 25

Caractéristiques du personnage
Age du personnage: 43 ans
Signe particulier : Boiteux et ambidextre, en costume trois pièces à l'allure loufoque.
Apparence: 1m85 pour 76kg, sec et nerveux, visage émacié, cheveux châtains, mi-longs, yeux dorés, cernés.

MessageSujet: Re: Discipulus et Magister - (Wallaaaaaaaaace)   Sam 9 Sep - 19:32



Discipulus et Magister


Mauville - Jour - Johto





Je suis heureux de le voir accepter ma proposition, en toute simplicité. Comme c'est étrange, de se revoir ainsi, adolescent, presque timide, si consciencieux et appliqué. Je ne peux que me laisser attendrir. Je savais qu'il existait plusieurs jeunes au sein du monastère, mais je ne m'étais pas attendu à ce qu'ils le soient tant : il ne devait pas encore être majeur. Nous ne nous connaissons pas, mais nous partageons déjà beaucoup plus que je n'aurais pu le penser. Sans doute ne suis-je pas encore au bout de mes surprises.

" Certaines personnes savent pourquoi je suis là, mais je ne sais pas si le bruit s'est ébruité. "

Le doute devient certitude : si l'Ancien a jugé bon de faire venir ce jeune homme à moi, je pense que ses raisons sont solides. Le vieux maître n'est pas du genre à faire des farces. Je m’empare de la carafe et en partage équitablement le contenu dans les deux tasses, avant de lui proposer la seconde.

" Je ne prête guère attention aux rumeurs. Elles sont comme le vent : omniprésente et très changeante ! Je préfère entendre la vérité de la bouche de ceux qui la détiennent... "

Je dis cela avec un léger clin d’œil, conscient que de telles confidences sont tout sauf naturelles. A fortiori envers un parfait inconnu comme moi. Après tout, si ce n'était sur la demande du responsable de la Tour, pourquoi cet enfant accepterait-il de se confier à moi ? Je n'ai rien de plus qu'un autre, et pire sans doute, mes cernes donnent à mon regard une allure cave et inquiétante. Un bref passage devant un miroir m'en a persuadé. Hélas, je ne connais rien au maquillage, et les ans me marquent désormais trop pour qu'un simple sourire cache ma fatigue.

" J'ai été attaqué il y a un mois par un spectre. Depuis, impossible de trouver un véritable... repos de l'esprit. Je m'en sors plutôt pas mal comparé à d'autres personnes ... mais les séquelles sont ... difficiles. "

Voici donc le fin mot de l'histoire. Mes lèvres se scellent, alors que j'écoute les paroles.  Une hantise. Alors c'est donc cela... Évidemment...! Une seconde, je perds le sourire, trop conscient du sous-entendu. Bien sûr, l'enfant n'en sait rien, et mon silence doit lui paraître d'autant plus inquiétant. Mais comment pourrais-je lui en vouloir ? Pendant un instant, ma main s'est crispée et un ressentiment injuste à l'égard de mon maître, à qui j'avais confié toute l'histoire, m'avait étreint. Avant d'être écarté. N'ai-je pas eu la preuve qu'il agit pour mon bien ? Quel égoïste serais-je de ne pas penser à cet enfant qui souffre !
Je m'en sors plutôt pas mal comparé à d'autres personnes ... Si tu savais, jeune âme. Si seulement tu savais.

" Vous êtes une sorte d'expert en Pokemon spectre ou quelque chose comme ça ? "

Je le regardais sans vraiment le voir. Un expert ? Moi ? Par Arceus, depuis quand mérites-tu un tel titre, Archibald ? Ce jeune cherche simplement à deviner de son côté pour quelle raison le Sage l'a amené là. Et que peut-il savoir sur moi sinon ce qu'il voit ici ? Rien, ma foi, je l'espère. Je ne tiens pas à ce que ma présence s'ébruite. Il en va de ma sécurité, à présent - et malheureusement, de celle de mes hôtes aussi. Mon regard se recentre sur lui et mon expression s'adoucit, accompagnée d'un vague sourire :

" Eh bien... Ce n'est hélas pas si simple. Je connais très bien le type Spectre, mais bien plus encore divers moyens de les combattre : j'ai étudié les plans invisibles et leurs interactions avec le nôtre. Le type Ténèbres est ma spécialité - en termes de dressage et... disons, de connaissances théoriques et pratiques. "

Difficile de me faire plus précis sans connaître davantage la prédisposition de mon interlocuteur. A-t-il déjà abordé les domaines des sciences occultes ? Que sait-il réellement des spectres et de leurs pouvoirs sur l'esprit des vivants ? Quelles sont ses pensées à l'égard de ce qui pour bien des gens n'est que charlatanerie et superstition ? Et s'il me croit, qui suis-je pour me prévaloir de lui enseigner quoi que ce soit ? Je n'ai jamais arpenté cette voie escarpée que seul. Seth, encore une fois, est toujours cette exception qui confirme la règle.

" Si l'Ancien vous a envoyé vers moi, alors... Je pense qu'il voulait sans doute que vous puissiez partager vos souvenirs. Disons, que j'ai effectivement une certaine expérience concernant ce genre de "problème". Mais pour que je puisse vous aider, il nous faudra... du temps, et du travail. Oui, beaucoup de travail.  Peut-être les jardins seraient-ils plus propice à une telle discussion ? "

Je pense qu'il n'a pas besoin d'en savoir plus pour l'heure ! Nous aviserons. Je prends mon bâton et m'y appuie pour me lever, avant d'inviter mon jeune collègue de circonstances à venir avec moi. Nous laissons le plateau sur le rebord, pour descendre vers les pelouses bordées d'arbres. D'ici, nous pouvons discuter de façon plus discrète.

" Racontez-moi. Comment est-ce arrivé ? Connaissiez-vous ce spectre ? "

Les rayons du soleil nous caressent par intermittence, agrémentant cette balade d'une note plus joyeuse. Tandis que le jeune moine marche à mes côtés, je prends le temps de me replonger dans ma mémoire. D'abord récente, douloureuse, brûlante... Ancienne ensuite, accompagnée de cette odeur suave de parchemin.

" Je sais que ce sera douloureux : cela l'est toujours... Mais c'est bien le seul moyen de trouver un remède à ce mal qui vous ronge de l'intérieur. Tentez de vous souvenir avec précision, de revivre cet instant. "




_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-antan.forumrpg.org/t742-archibald-lannysser
Wallace Triogm
Explorateur - Ecolier
Explorateur - Ecolier
avatar

Messages : 286
Pokedollards : 62000

Caractéristiques du personnage
Age du personnage: 14
Signe particulier : Roux, cheveux ébouriffés, yeux verts.
Apparence: Taille moyenne, porte généralement une veste ou un blouson au dessus d'un T-shirt. Porte jean et basket.

MessageSujet: Re: Discipulus et Magister - (Wallaaaaaaaaace)   Dim 10 Sep - 10:37

L'homme et le garçon burent ensemble. S'écoutant l'un l'autre. La première partie de la conversation avait été dirigée par Wallace, qui avait confié son problème à cet homme qu'il ne connaissait nullement. Mais pour cet adolescent, tous les moines de la Tour étaient des hommes bons ou à la recherche de la paix intérieure, ou d'autrui. C'était ce qu'il avait compris jusqu'ici. L'individu l'avait écouté sans mot dire, si ce n'était pour précisé par la négative qu'il ignorait ce qui dévorait Wallace de l'intérieur. Quand le garçon demanda si le moine, pour une raison dont il ne pouvait se douter, était un expert en Pokemon spectre, ce fut au tour de ce dernier de prendre la parole. Wallace n'avait pas remarqué ce court changement d'expression. Probablement parce qu'il ignorait que sa question innocente avait fait vibrer une corde sensible. L'adolescent écouta avec attention les propos de cet homme. Premièrement parce qu'il était avide d'entendre quelque chose qui pouvait l'aider. Mais également parce que ce discours était intéressant. Oui, cet homme connaissait les Spectre, et comment s'en débarrasser. Il expliqua maîtriser le type ténèbres. Cela ne faisait suffisamment pas longtemps depuis sa sortie temporaire de l'académie. Bien sur qu'il se souvenait de la table des types et de ce qu'était le type ténèbres. Il ne comprit pas ce que l'homme avait voulu dire par :

"Les plans invisibles ...."

répéta Wallace suivi d'un léger murmure. Tic d'adolescent essayant de faire comprendre que ce sujet l'intriguait mais qu'il n'osait le demander pour ne pas interrompre cet adulte. La suite du discours sonna comme une mélodie de notes d'espoir et de peur. "Partager ses souvenirs" n'était pas une chose que Wallace favorisait. A part en avoir parlé au médecin ou à ses parents, il n'avait pas vraiment raconté l'expérience en détail. Et même s'il continuait à présent d'en souffrir, l'idée de déterrer cette histoire qu'il essayait d'ensevelir l'effrayait.

"J'imagine qu'il n'y a pas de raccourcis cachés comme dans les jeux ..."

Blagua le garçon, acceptant l'invitation de l'homme à s'en aller dans les jardins. Wallace n'avait pas encore l'expérience de la vie qui lui permettait de savourer chaque instant que la nature pouvait offrir à un homme. Il appréciait l'air frais, mais surtout parce qu'il donnait l'opportunité de faire des activités en extérieur. Il n'avait pas encore été touché par la fibre esthétique et sensible de ce qu'une journée paisible au milieu de la végétation pouvait offrir. Ils marchèrent quelques instants en silence. Une seconde, l'enfant se retourna vers l'entrée. Pouvaient-ils seulement quitter leur poste ? Il avait suivi le moine dans la fougue de la conversation, mais à présent, cette question le heurta. Mais après tout, cet homme plus âgé que lui devait savoir ce qu'il faisait pensa t'il. Il se reposa sur la fragile confiance que ce moine avait réussi à lui inspirer. Il semblait étrange. Mais impossible de mettre le doigt dessus. Certaines personnes avaient le don de mettre les autres mal à l'aise, d'un simple regard échangé. Le reste du rapport humain dépendait uniquement si les interlocuteurs parvenait à dépasser ce ressentiment inexplicable. Wallace en était capable. Et une fois dépassé, il était intrigué. Déjà dans son esprit se développait cette curiosité à propos de ce personnage, et de qui il était vraiment. Mais pour l'heure, ce n'était pas à lui de révéler ses secrets, c'était à Wallace. L'homme lui posa la question fatidique. Il avait besoin de savoir ce qu'il s'était passé.

Le garçon serra les dents, la bouche fermée. Un réflexe qui trahissait sa répulsion de parler de cet incident. C'était un traumatisme. Et une fois enterrées, ces expériences étaient très difficiles à extirper. Déjà, l'esprit du garçon se rebellait, le taraudant de cent mille questions. Pourquoi en parler maintenant ? Qui était ce type ? Pourquoi en parler à un inconnu ? Il pouvait très bien être un charlatan ? Pourquoi se faire du mal ? N'était-il pas mieux maintenant ? Cela risquait d'être douloureux ? Et si le résultat était pire après en avoir parlé ? Qu'est-ce que cela changera vraiment ?

"Est-ce vraiment utile ?"

Ce fut la question qui sortit de ses lèvres. Un mélange d'appel au secours, mais également une tentative de fuite, ainsi qu'une pincée de méfiance sur les réelles qualités de cet homme. La voix fatiguée du garçon semblait habituellement assurée d'une légère confiance en lui quand il s'agissait de parler aux adultes, ou quand il savait de quoi il était capable. Mais ici, il avait révélé ce qu'il était encore : un enfant. La voix fut légèrement fluette, comme les bribes d'intonation qui n'avait pas encore muées. Le moine s'aventurait sur un territoire piégé que l'adolescent avait commencé à cristalliser. Mais déjà, le garçon avait relevé sa carapace pour laisser transparaître son innocence. Cet enfant qui ne souhaitait qu'une chose, qu'un adulte lui tienne la main pour le guider hors de ce territoire maudit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-antan.forumrpg.org/t1503-wallace-triogm#20601
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discipulus et Magister - (Wallaaaaaaaaace)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Discipulus et Magister - (Wallaaaaaaaaace)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Magister, maitre des sangraves [Pris]
» Magister est de retour [libre]
» La Magister Academy
» Qui est Magister ?
» Qui est Magister ? [Attention spoilers]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon d'Antan, retour aux origines :: Les régions :: Johto :: Mauville :: Tour Chetiflor-
Sauter vers: