:: Les régions :: Kanto :: Safrania Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conférence Shitai

avatar
Cooky
Admin
Messages : 7270
Pokedollards : 928456
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 27 Jan - 20:55
La salle de conférence était bondée. Il fallait s’y attendre. Il y avait bon nombre de scientifiques et médecins aux premiers rangs, mais surtout beaucoup de civils, venus dans l’espoir d’en savoir plus sur l’avenir des Pokémon et des humains. Depuis plus de deux ans, le monde vivait dans la peur et les interrogations. Les recherches avaient été nombreuses et enfin, la communauté scientifique faisait là un premier pas en avant pour rassurer la population et éviter les actes de folie.

Le brouhaha dans la grande salle de théâtre régnait mais le silence s’imposa de lui-même lorsque le docteur Mandred Charles se plaça derrière le pupitre au milieu de la scène. Les caméras de plusieurs chaînes télés étaient fixées sur lui. Le discours serait rediffusé en direct sur tous les continents.

- Mesdames et messieurs bonsoir et merci d’être venus si nombreux à cette conférence. Je me présente, je suis le docteur Mandred, spécialiste des évolutions Pokémon et depuis ces dernières années, chercheur sur les Shitai.

Il marqua une pause.

- Comme vous le savez, depuis quelques années nous vivons désormais avec ces étranges créatures ni mortes ni vivantes. Mes recherches et celles de mes collègues nous ont permis d’en savoir plus au sujet de ces Pokémon. Comme vous le savez surement, mais une piqure de rappel ne fera pas de mal, les shitai ne sont absolument pas contagieux ! Ce n’est pas parce que vous êtes mordus voire tué par un de ces spécimens que vous allez vous transformer. Laissez les films d’horreur là où ils sont. Seul le sérum des Rocket peut ramener un Pokémon mort à la vie.

Inspiration profonde.

- Quant-à ce que deviennent ces Pokémon … beaucoup de théories ont vues le jour et je suis aujourd’hui capable de vous donner quelques informations en plus. Le sérum Rocket réactive tous les organes du Pokémon et principalement le cœur et le cerveau. Cela agirait comme un déchoquage sur une personne en arrêt cardiaque, réactivant tout ce qui peut l’être. Le cerveau d’un shitai fonctionne parfaitement d’un point de vu scientifique, enfin quand le pauvre Pokémon en question n’a pas déjà le crâne à moitié défoncé…

Cette image le perturba lui-même.

- Les shitai sont capables de ressentir la douleur et c’est pourquoi nous sommes en faveur de l’euthanasie de ceux qui souffrent trop de leurs blessures ayant causées leur mort. Le système nerveux fonctionne en effet de nouveau et il est le centre de la douleur avec le cerveau. De plus, pour une raison que nous ignorons pour le moment, les blessures anciennes ou récentes des shitai ne guérissent pas, comme si le système immunitaire ne savait plus ce qu’il doit faire pour réparer des lésions ou maladie. Etrangement aussi, nous avons constaté qu’aucun shitai n’est capable de tomber malade après sa résurrection, comme si les virus et microbes considéraient l’individu comme mort et donc non inintéressant.


Il tourna une page de son manuscrit.

- Pour ce qui est de la conscience du Pokémon, tout porte à croire qu’il garde ses souvenirs d’autrefois mais il devient beaucoup plus violent à cause du traumatisme et de la douleur plus ou moins forte de ses blessures. Un shitai non amoché sera ainsi plus « docile » qu’un shitai mutilé. Ce ne son pas réellement des zombis, même si je ne doute pas que la population continuera à le croire pour la plupart. Ils sont conscients de ce qu’ils font et maître de leurs corps et actions. La seule exception à la règle est celle des Shitai portant une puce électronique de contrôle Rocket. Pour les pertes de contrôles, nous l’expliquons par des crises neuroleptiques.


Il regarda la salle.

- Avant que je poursuive, avez-vous des questions ?

Prochaine modération le 03/02/18
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Wallace Triogm
Explorateur - Ecolier
Messages : 396
Pokedollards : 78975
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Jan - 16:48
Safrania durant le mois de janvier. Wallace n'était jamais venu dans cette ville pourtant très célèbre pour de nombreuses raisons. Son essor industriel, ses arènes de combat, et les gigantesques buildings accueillant certains des plus grands groupes de commerce, entrepreneuriat et de développement. Et il ne fallait pas oublier son important milieu universitaire où de nombreux chercheurs continuaient d'explorer avec passion théorie, et expériences sur le milieu Pokemon, sous toutes ses formes.

C'était pour cela que Wallace était là aujourd'hui. L'académie de Mauville, ainsi que bien d'autres académies avaient reçu une invitation afin d'assister à une conférence universitaire de la plus haute importance. En seconde année, avant-dernière avant l'université, le garçon qui s'en allait sur ses seize ans se devait de participer à ces groupes d'études et ces rencontres afin de se faire une idée de la réalité scientifique de son pays. Les mois précédents avaient été difficiles pour beaucoup de monde. L'été précédent, Doublonville avait été l'objet d'un violent attentat. Wallace s'était trouvé en plein milieu avec sa famille. Et même s'il s'en était sorti presque indemne physiquement, ce qu'il avait vu l'avait profondément marqué. Il s'en sortait, parce qu'il avait déjà appris à surmonter des traumatismes. Mais il en rêvait encore la nuit, et il était sur ses gardes.

La venue à Safrania n'arrangea rien. Il fallait dire que la ville avait également souffert des assauts de la Team Rocket. Ainsi, la sécurité y était grandement présente. Il était difficile de se détendre en croisant le regard anxieux de certains civils à la vue de ces étrangers. Mais il fallait surmonter cela, et profiter de cette expérience qui permettrait au garçon de préparer son dossier d'entrée à l'université de Doublonville. Le jeune homme avait fait le choix de continuer ses études. Ainsi, il était important qu'il assiste à ces rencontres. Et c'était à l'intérieur de cette grande salle de théâtre qu'il remarqua que ce n'était pas un petit événement. Il y avait aisément bien plus de cent personnes. Le lieu était plein à craquer. Adultes comme étudiants, comme académiciens. Il y avait de tout. Le garçon observa les têtes. Mais il y avait trop de monde. Il ne reconnaissait personne. Peut-être y avait-il d'éminents professeurs ou chercheurs dans cette assemblée. Peut-être.

Lorsque l'orateur commença son discours, le silence fut comble. C'était là le signe de respect accordé à cet homme. Son nom : Charles Mandred. Un scientifique qui se présenta de lui-même comme un spécialiste des évolutions qui s'était converti sur le cas des Shitaï. Cela faisait plusieurs années que ce "type", si l'on pouvait utiliser le terme, était apparu dans le pays. Et à présent, les scientifiques étaient prêt à en parler et évoquer ce qu'ils avaient découvert sur le sujet. Wallace écouta avec attention. L'homme avait un charisme dans sa voix, et une clarté qui permettait même aux adolescents de l'académie de comprendre ce qu'il disait. Certains craignaient d'être perdus dans des termes ou des équations incompréhensibles. Il n'en était rien.

L'homme évoqua de nombreux sujets, et Wallace comprit bien vite que ce discours avait pour but de clarifier les nombreuses théories farfelues de la population. Combien de fois Wallace avait entendu qu'il fallait s'enfuir en voyant un shitaï. Une morsure, et c'était fini, un humain et un Pokemon attrapait la maladie. Lui-même s'était toujours demandé si c'était vrai. Le garçon eut une pensée pour cet Abo qu'il avait croisé il y a de ça un an et demi environ. Il avait confié le Pokemon au parc de protection de Rosalia. Il s'était senti bien trop jeune pour s'occuper d'un tel Pokemon. Il ignorait s'il en serait capable à présent.

Ce que l'académicien retint de ce discours, ce fut qu'il était important de défendre la cause shitaï. Beaucoup souhaitaient les voir effacer du paysage. Beaucoup ne parvenaient pas à accepter leur existence. Probablement parce qu'en les regardant, ces créatures revenue à la vie, il y avait comme une prise de conscience. S'il était possible de les réanimer, quand était-il de leur âme ? Revenait-elle dans leur corps ? Ou l'âme existait-elle seulement ? L'existence des shitaï provoquait la cohue dans le corps spirituel. L'angoisse provoquée pouvait aisément provoquer la haine chez de nombreuses personnes.

Wallace leva la main. Attendit qu'il fut interrogé, et se permit une question qui lui parut évidente :

"Après l'invention de cette puce ... y a t'il des recherches entreprises, comme des médicaments, ou autre chose, pour calmer ces sursauts de colère chez ces Pokemon ?"

_________________
T CARD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Damian Mills
Voleur | Secouriste - Ecolier
Messages : 336
Pokedollards : 22285
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Jan - 18:51
Retour a Safrania, oui déjà et cela même si Damian ne pensait pas y revenir avant un bout de temps mais les circonstances l'avait incité a venir malgré tout. La presse avait annoncé il y a plusieurs jours qu'une conférence sur les shitais allait avoir lieu, autant dire un sujet qui allait intéresser beaucoup de monde et c'était bien la le problème car on ne pouvait pas savoir a l'avance si les scientifiques sont objectifs ou pas concernant les shitais. Ainsi Damian n'était pas venu a la conférence en tant qu'agent de la team mortimer mais avant tout comme ami non pas d'un shitai mais d'au moins deux si on compte ceux qui l'accompagnent et puisqu'on en parle, la démolosse shitai était physiquement a coté de Damian depuis l'entrée du duo dans la salle de conférence. Il avait d'ailleurs fallu user de quelques subterfuges pour ne pas trahir sa condition et effrayer les gens. Ainsi Damian avait cacher la blessure de la shitai avec un foulard noir et tenter de masquer l'odeur de la shitai avec le même genre de produits que les professionnels utilisent pour le toilettage des pokémons, seul ces derniers devraient comprendre avec leurs odorats qu'il y a quelque chose d'étrange chez Hisia.

Bref la conférence avait commencer et le fameux docteur Mandred avait commencé son discours. Si Damian s'attendait presque a ce que le scientifique ai la même vision des shitais que le reste de la population mais c'était tout le contraire. Il commença d'ailleurs très vite a démentir les rumeurs comme quoi on peut devenir shitai si on se fait mordre ou tuer par un shitai, les idiots ayant visiblement peur pour leurs âmes et cela malgré ce que certains en font justement si on part du principe que c'est l'enfer qui nous attend si on fait du mal aux autres. Les scientifiques avaient aussi visiblement fait des examens médicaux sur des shitais vivants vu qu'il était peu probable qu'ils aient put avoir des échantillons purs du sérum, Hisia en revanche n'osait pas imaginé les expérimentations que les sujets avaient dut subir pour que ces découvertes soient faites. La chienne d'ailleurs ne put s'empêcher d'être énervé quand le scientifique expliqua qu'il encourage l'euthanasie des shitais les plus endommagés, non pas qu'elle ignorait que cette méthode est préférable pour les shitais qui souffrent trop pour les raisons données mais le fait qu'elle a fini par comprendre que les humains ne cherchent pas forcement a savoir si un shitai souffre avant d'être euthanasié alors que les humains ne veulent pas accepter l'euthanasie pour eux même quand leurs semblables souffrent trop eux aussi. En revanche il était interressant de savoir que les shitais ne peuvent pas tomber malade, une capacité que beaucoup d'humains aimeraient bien avoir pourtant.
"Tu était au courant de ca Hisia? J'en connait qui aimerait bien avoir les mêmes immunités aux maladies."
"Je l'apprend comme toi et si certains humains veulent les mêmes avantages, ils n'ont qu'a tenter de se transformer en shitai. On verra bien si ils pensent que ce "don" en vaut vraiment la peine." 

En tout cas c'était agréable autant pour Damian qu'Hisia de savoir qu'un shitai garde ses souvenirs et tout ce qu'il était de son vivant a part les problèmes de contrôles mis sur le dos de crises neuroleptiques. En clair cette sois disant dangerosité des shitais n'est pas de leurs fautes, ces derniers ne se rendent peut être même pas compte de ce qu'ils font dans ces moments la avant que la crise se calme.
"Alors Damian? Cela te rassure tout cela? Tu voit tout comme moi, Kangourex n'a pas changer malgré ce qui est arrivé. Elle est toujours celle que tu a connu, celle que tu a toujours considéré comme une deuxième maman a ce que tu m'a dit."
C'est vrai, Damian avait craint pendant longtemps que Kangourex ne soit plus qu'une coquille vide donc le corps est animé par un produit chimique. Au final ce sérum peut être considéré comme un médicament parmi tant d'autres et puis certains médicaments sauvent souvent des gens donc le cœur c'est arrêté, ce sérum viole juste des lois imaginaires que l'homme c'est fait tout seul.
"Donc tu pense aussi du coup que les shitais comme toi gardent leurs âmes?"
"Je ne sais pas si l'âme existe de toute façon. En revanche j'ai vu ce qu'il y a après la mort et au risque de briser les espoirs de beaucoup, il n'y a strictement rien après. Ceux qui euthanasie leurs shitais dans le but de soulager leurs uniques consciences n'envoient pas l'âme du shitai dans un meilleur endroit. C'est entre autre pour cela que je t'interdit de m'aider a partir un jour et cela même si j'ai mal."

Bref c'était l'heure des questions et si parmi les intervenants il reconnu Wallace qui posa une question plus qu'intéressante, Damian en avait une autre qui concernait plus la sécurité du docteur Mandred que les shitais en eux même. Hey oui le discours du scientifique allait en total contradiction avec le point de vue de la team galaxy et face a de tels révélations, il était a craindre que les membres de l'organisation puisse réagir de façon brutal envers le scientifique ou ses collègues.
"De mon côté j'en aurait deux Docteur Mandred. Vous êtes surement un des rares a faire partager publiquement un avis tout de même favorable envers les shitais mais ne craignez vous pas des représailles de la part des partisans de la team galaxy? Ma deuxième question est un peu plus personnel mais accepteriez vous une aide extérieur de secouristes spécialisés dans le médical concernant l'étude des shitais?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luna Koyama
Dresseur - Medium
Messages : 103
Pokedollards : 2300
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Jan - 13:40
Safrania. Voilà une ville qu'elle ne voulait plus remettre les pieds car sa mère adoptive y serait, c'était hors de question de la croiser. Sa visite à Safrania n'était pas anodin, Mabel et elle avait vu une annonce d'une conférence concernant les "Shitaï" à Safrania. C'est une aubaine pour les deux jeunes filles en quête de questions qui restaient souvent sans réponse et pour Mabel c'était aussi une occasion de voir le parc naturel mais se fait très vite appeler à l'ordre. Il y avait une foule immense, beaucoup était donc préoccuper par leur sort, pour Luna tout était clair : les tuer. Cela sauvera leur âme. Elle avait prit place au fond de la salle accompagné de Mabel qui se réjouissait moins mais curieuse de venir en aide à son amie pour sa quête. Elle enlève doucement son manteau, ses gants et son écharpe en les pliant soigneusement.

La conférence commença par les présentations d'un certain docteur Mandred qui aurait à plusieurs années travailler sur les cas "Shitaï" mais une question lui taraude l'esprit ; s'ils sont ni mort et ni vivants, pourquoi les appelles-t-on les "Shitaï" qui signifie "cadavre" ? Peut-être qu'elle s'attarde à des détailles pas très important et qu'il fallait juste donner un "nom" à ces choses. Un bon point pour savoir, ce n'est pas contagieux, ce n'est pas comme des zombies à en quête de cerveau frais. Kuro, son Fantominus a profiter du peu d'obscurité de la salle pour sortir de sa pokeball et faire le tour de la salle et s'arrêter au loin pour regarder Damien et sa Démolosse sans intervenir et revenir vers Luna. Cette dernière était concentré, et plus les paroles de ce docteur déferlé et plus elle sentait la colère monté en elle. Ils faisaient des expériences pour trouver un soit-disant remède mais en plus ils n'avaient aucun respect.

Des shitaï qui garderait leur souvenirs ? Possible mais quand on est un corps sans âme, tu restes quand même "mort". Luna se leva en levant la main, d'une voix froide elle se mit à dire ces mots. :

« Pourquoi vous vous persistez sur eux ? ils sont déjà mort, à partir du moment où ils sont Shitaï, qui veut dire "Cadavre", cela reste des cadavres. Des corps sans âmes, vous les faites souffrir plus qu'ils en souffrent déjà. »

Elle risque de s'attirer les foudres de certains. Un des jeune homme que Kuro avait surveillais avait pris la parole avant elle mais y a quelque chose qui a retenu son attention ; " Team Galaxy." Voilà une organisation dont elle doit récolter des informations et être ainsi protéger de la Team Rocket.

_________________
T-CARD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cooky
Admin
Messages : 7270
Pokedollards : 928456
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Fév - 9:54
Le scientifique et maître de la conférence interroge tour à tour ceux qui ont levés la main pour poser leurs questions. Il répond tout d'abord à un jeune homme aux cheveux brun.

- Je n'ai cure des représailles. Je n'ai pas peur et il faut prendre des risques dans la vie. Et puis, si les Galaxy ont encore un brun de bon sens, ils ne s'en prendront pas à quelqu'un qui essai de rétablir la situation en cherchant un contre sérum pour soigner les shitai de cet état.
Pour ce qui est de l'aide, toute aide est la bienvenue. Concernant les recherches, nous avons beaucoup progressé en deux ans mais nous apprécions l'aide des secouristes sur le terrain pour protéger et soigner les shitai.


Il se tourne ensuite vers un gamin aux cheveux blonds.

- Oui en effet nous testons quelques anxiolytiques, des calmants divers et d'autres médicaments touchant le système nerveux. Hélas pour le moment rien n'y fait. Seul la puce Rocket semble capable d’inhiber les pulsions agressives des shitai.

Le scientifique sourit légèrement devant les reproches de la jeune femme.

- Vous vous contredisez quelque peu mademoiselle. Si un Pokémon n'a pas d'âme ni quoi que ce soit en rapport, comment peut-il souffrir? Nous pensons justement qu'ils retrouvent une certaine conscience et à partir du moment où un être est capable de ressentir la douleur, il est de notre devoir de lui venir en aide. Peut-être pour vous l'euthanasie serait-elle la solution, mais nous n'y avons recours qu'en cas d'extrême nécessité.

D'autres questions? Si il n'y en a pas, je laisserais la parole au maire de Safrania.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cooky
Admin
Messages : 7270
Pokedollards : 928456
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Fév - 9:14
Le scientifique laisse sa place au maire, voyant que les intervenants ne lèvent plus la main. C'est donc un homme qu'une quarantaine d'année, cheveux grisonnant qui prend place derrière le pupitre et le micro. Il a l'allure d'un politicien dans son costume cravate et les journalistes ne bousculent déjà pour poser mille et une questions, si bien q'on ne comprend rien. Le maire les fait taire d'un signe de la main.

- Bonjour à tous, chers concitoyens. Comme vous le savez, depuis plus de deux ans maintenant, nous cohabitons avec une nouvelle espèce de Pokémon nommé Shitai, en raison de leur état quelque peu morbide.
Jusque là, le gouvernement et moi-même sommes restés très vagues quant-à nos positions, mais aujourd'hui nous sommes en état de statué sur le sort des Shitai.


Il marque un temps de pause, pour le suspens.

- Nous légalisons officiellement les shitai comme une espèce à part entière et menacée. Nous nous rangeons du côté de l'organisation Mortimer et encourageons les citoyens à prendre soin des shitai par eux même ou en les confiant à un parc de protection. Je vous annonce d'ailleurs le début de travaux afin de reconstruire le parc de Parmanie pour les Shitai.

Nouvelle pause.

- Une partie du financement public sera consacré à la recherche sur les Shitai afin de stabiliser leur état.
De plus, toute activité criminelle menant à la création de nouveaux shitai, ou activité visant à leur faire du mal, sera sévèrement puni.


- Si il n'y a pas d'autres questions, je retourne à mon travail.

Les journalistes bondissent de nouveau, quant-au public, cela reste à déterminer.

Hrp: Si question vous pouvez les poser, sinon fin de conférence.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Damian Mills
Voleur | Secouriste - Ecolier
Messages : 336
Pokedollards : 22285
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Fév - 11:04
Même si il n'avait pas poser a nouveaux des questions aux scientifiques, Damian devait admettre que cet homme a tout de même beaucoup de cran de ne pas se laisser impressionner par des groupes comme la team galaxy qui n'allait surement pas voir du bon oeil un tel renversement de situation. Quand a croire que les galaxy puissent avoir du bon sens en ne s'en prenant plus aux shitais ou a leurs défenseurs juste parceque des scientifiques ont dit qu'ils tentent de les guérir en imaginant toutefois qu'un antidote soit vraiment utile, cela revenait limite a dire aux rockets que faire des shitais est mal afin de faire en sorte qu'ils arrêtent leurs activités.
"Les galaxy ne verront sans doute jamais vos efforts comme valables, leurs méthodes pour régler le "problème" shitai est bien plus radical. Cela dit je pense que la votre sera bien plus bénéfique pour tout le monde. Cela dit après la conférence, j'aimerait bien vous parler en privé si vous le voulez bien."
Bon ca n'empêche pas que les shitais qui servent aux experimentations ne sont guère plus que des cobayes mais il semble que sacrifier une petite population pour en sauver une plus grande sera toujours une méthode employée quel que soit la cause a défendre.

Ayant dut se retenir de rire en voyant que le scientifique venait de briser la crédibilité de la femme qui ferait sans doute une recrue parfaite pour les galaxy, ce fut par la suite le maire de la ville qui pris la parole. Au moins il n'avait pas honte de dire que le gouvernement n'avait pas sut de quel côté se placer avant de finalement annoncer que le gouvernement a décidé de rejoindre la cause de Mortimer, autant dire que leurs électeurs avaient dut être plus nombreux du côté de la cause de Mortimer pour que le gouvernement prenne enfin sa décision. Ainsi le parc de Parmanie allait de nouveau être ouvert après sans doute une période de rénovation mais cela voulait surtout dire qu'il allait falloir engager a nouveau du personnel et des agents de la team Mortimer pour gérer les choses une fois la rénovation finie. Cela dit même si le gouvernement venait enfin de considérer la team galaxy indirectement comme organisation criminel, il était peu probable que les attentats cessent mais au moins les forces de l'ordre auront disons un visage a combattre au lieu d'avoir d’éventuels ennemis dans le dos que le gouvernement n'avait pas encore déclarer comme tel.

S’avançant vers le scientifique, il ignorait encore si ce dernier allait accepter de lui parler en privé ou pas mais dans le cas ou il y serait disposé, au moins l'adolescent et sa shitai ne seront pas loin. Par ailleurs il ne serait sans doute pas inutile que le scientifique soit surveillé par un agent de la team mortimer maintenant que ce brave docteur venait sans doute de se peindre une cible sur le front, le maire venait d'ailleurs de faire la même chose quand on y pense.

_________________
T CARD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Wallace Triogm
Explorateur - Ecolier
Messages : 396
Pokedollards : 78975
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Fév - 18:01
Wallace écouta la longue conférence, prenant des notes dans son carnet. Nul doute qu'écrire un rapport pour le journal de l'académie vaudrait à la rédaction une popularité croissante. Le sujet était important pour ne pas être abordé.

"De nombreux scientifiques continuent de chercher des moyens de diminuer la souffrance de ces Pokemon ... une réflexion peut-être établie sur la question de la spiritualité dans le monde des Pokemon. Une créature revenue à la vie a t'elle une âme ? La question de l'âme se soulève immédiatement lorsqu'on regarde ces créatures... des opinions divergent sur le bien-fondé de laisser vivre une créature en souffrance."

Le garçon continuait d'apposer ses notes, gardant les oreilles ouvertes, et continuant de noter tout élément qui serait intéressant pour un article à venir. Lorsque le silence commença à se rétablir, ce fut au tour du maire de Safrania de continuer les annonces. Les propos recueillis étaient intéressants, notamment sur ce qu'ils allaient imposer au futur.

"Je vois ... avec cette annonce, le public peut enfin avoir une ligne totalement tranchée dans son opinion. L'organisation de Mortimer est soutenue par l'Etat, tandis que les civils verront l'uniforme de la Team Galaxie comme un groupe dissident. En quelques mots, l'Etat vient d'affirmer comment la population doit penser ..."

Wallace, qui s'adressait à l'un de ses camarades, resta silencieux. Il avait noté ses propos en cas d'une utilisation future pour son article. Enfin, il reprit la parole :

"On voit comment le contrôle de la pensée est efficace, et peut-être dangereux. Nous avons de la chance que la décision soit portée sur une forme de moralité que nous partageons. Mais imaginez un instant que le maire aurait annoncé la répression des shitaïs. La balance se serait inversée. Les cas de violence de la Team Galaxie auraient été soutenu, tandis que l'équipe Mortimer aurait été bafoué. C'est à se demander même si cette décision a pu être influencé par les cas de violence situés à Sinnoh il y a quelques mois. Avec une meilleure communication de la part de la Team Galaxie, le résultat de cette conférence n'était pas établi forcément."

Wallace était en plein débat avec son camarade, alors que petit à petit, la foule commençait à se disperser. Le chef du petit groupe qui apportait à la rédaction, fit un geste à Wallace et son camarade.

"On fonce, pas question de rater une interview pareille."

Les trois adolescents se dirigèrent vers la tribune, cherchant à appréhender le scientifique, ou un quelconque membre de l'organisation. Wallace avait posé son carnet, mais avait sorti un appareil photo. L'un de ses camarades tenait un magnétophone et un micro. Le troisième des académiciens fut celui qui leva la voix.

"Excusez-moi ! Nous sommes reporters pour le journal de l'académie de Mauville, à Johto, nous aimerions vous poser quelques questions supplémentaires !"

Sans même attendre une autorisation, la voix de l'élève, qui était énergique, continua :

"N'avez-vous pas peur d'être une cible directe en vous affichant de la sorte en public, et en désignant votre importance sur la recherche apportée au Shitaï ?
De même, pensez-vous que l'annonce du support de la Team Mortimer se voit dans un intérêt de convaincre les populations de se détourner de la dite Team Galaxie ?
Pour revenir à la puce Rocket ? Détenez-vous un exemplaire qui vous permettrait de l'analyser à des fins scientifiques pour parvenir à prodiguer des soins supplémentaires aux shitaïs ?
Enfin, de nombreuses rumeurs relatent de shitaïs dans un état plus que lamentable. Certains parlent de corps en décomposition, voir de crâne à moitié défoncé, comment expliquez-vous, malgré vos théories, que ces derniers soient encore capable de bouger ? Ne devraient-ils pas déjà s'être écroulé ?"


Modération SVP :
Un scientifique est alpagé à la fin de la conférence pour lui poser des questions (le tout en indigo) pour le journal de l'académie.

_________________
T CARD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cooky
Admin
Messages : 7270
Pokedollards : 928456
Voir le profil de l'utilisateur
Aujourd'hui à 10:12
Le scientifique ne tente pas de vous éloigner. Il a l'air plutôt ravi de voir des jeunes s'intéresser avec autant d’enthousiasme à la question. Il vous invite à le suivre un peu à l'écart pour votre interview.

- Je ne dis pas je ne pense jamais au conséquences de mes recherches ... évidemment qu'on peut être pris pour cible. Mais nous ne pouvons pas non plus restés les bras croisés devant cette catastrophe. Et puis les gens ne sont pas idiots, ils se doutent bien que les médecins et chercheurs mènent leurs expériences de leur côté pour tenter de rétablir la situation.

Il marque un temps de pause.

- Je pense qu'il était important que le gouvernement prenne enfin position une bonne fois pour toute plutôt que de jouer la politique de l'autruche. La loi laissait trop de portes ouvertes aux malfrats comme les rockets et Galaxy, je pense que ça va se durcir maintenant. Et puis il faut rassurer la population surtout. Les shitai sont certes agressifs mais ils sont gérables si on s'y prends de la bonne manière. Les idées de Mortimer aiderons la population à voir les shitai autrement. Quant-à les éloigner des Galaxy ... difficile à dire. La peur fait faire des choses idiotes aux gens.


Nouvelle pause.

- Oui nous possédons quelques exemplaires de puces mais nous ne les utilisons pas sur les Pokémon. Nous les analysons pour connaître leur fonctionnement, mais hors de question de faire d'un shitai une vulgaire marionnette, ils en ont assez comme ça. Le code déontologique nous l'interdit. En cas de soin urgent, nous pratiquons une anesthésie, comme pour les humains.


Il soupire.

- J'ai vu des cas effroyables dont je vous épargnerais les détails. Le sérum Rocket est extrêmement puissant et complexe. Il joue principalement sur le système nerveux et parvient à faire fonctionner des membres et organes même s'ils sont endommagés voire incomplets. On ignore encore comment cela est possible à ce jour.

Damian: hésite pas à poser les questions.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon d'Antan, retour aux origines :: Les régions :: Kanto :: Safrania-
Sauter vers: